mardi 5 janvier 2021

Planter des arbres, planter des haies

Le journal L'Avenir du 28 décembre 2020 était rempli de plantations prometteuses.

Dans les pages nationales, l'annonce de la nouvelle start up PlantC qui ambitionne d'accélérer les plantations locales.

Dans les pages régionales du Brabant-wallon, un focus sur une agricultrice qui prépare son projet de plantation de haies.




lundi 21 décembre 2020

Agriculture et changement climatique

Un agriculteur est interviewé dans le Green European Journal (journal européen indépendant à tendance écologique). Il n'est pas bio, il ne fait pas de circuits courts. Mais que fait il donc de si intéressant ?

Comment l’agriculture peut devenir une partie de la solution au changement climatique ?


Lire l'article complet.


2ème partie de l'article

Dans quel jeu économique joue-t-on

Les quantités à écouler sont énormes, de nombreux produits doivent être transformés avant d'être vendus. Circuit-court pas possible ici. Explications par un agriculteur.

Lire l'article complet. 

jeudi 26 novembre 2020

Le semis direct pour réussir dans la sécheresse

Un tour de plaine virtuel a permis à un agriculteur grézien d’expliquer comment il était parvenu à semer un couvert végétal malgré la sécheresse.



mardi 17 novembre 2020

Harmoniser les connaissances sur les sols

En février 2020, le projet de recherche européen « EJP Soil » a démarré. 24 pays européens vont harmoniser leurs recherches et connaissances sur les sols agricoles. Le financement provient du plus gros programme de recherche et d’innovation jamais lancé par la Commission européenne appelé « Horizon 2020 ». Au sein de celui-ci, les EJP, ou European Joint Programme, sont des programmes co-financés entre la Commission européenne et les pays participants qui ont pour ambition d’utiliser les fonds de recherche européens tout en répondant aux challenges sociétaux sur le climat, l’alimentation, l’énergie et la santé.
Le programme EJP Soil est coordonné par la française Claire Chenu d’Inrae que j'ai interviewée.

Voici l'article publié dans la revue agricole française TCS

"Des objectifs de résultats pour les sols agricoles".


Un prochain article paraîtra également dans le Green European Journal.

Une première interview de Claire Chenu, publiée dans le magazine belge Tchak, appuyait déjà mon reportage chez l'agriculteur Etienne Allard.


jeudi 22 octobre 2020

Les fleurs des champs ont la cote

Des agriculteurs sèment des fleurs en plein champ pour améliorer leur sol et empêcher le nitrate de descendre vers la nappe phréatique avec la pluie.

Article publié dans L'Avenir BW du 13/10/2020

vendredi 2 octobre 2020

Une ferme « climat-positive »

Payé pour séquestrer le carbone

C’est une première belge dans l’histoire de l’agriculture : on va rémunérer les agriculteurs pour le carbone séquestré dans leurs champs !

L'Avenir, édition nationale du 24/09/2020

Luc Joris vient de rentrer dans un programme de rémunération du carbone séquestré dans ses champs. Il pourrait recevoir plus de 2000 € chaque année.

Luc Joris est agriculteur à Chastre, où il gère une ferme de 225 hectares de cultures. Betteraves, chicorées, endives, pommes de terre, pois, céréales, maïs et prairies. Ça fait longtemps qu’il réfléchit, qu’il discute avec des collègues agriculteurs, qu’il lit des revues agricoles spécialisées dans le but de diminuer le travail du sol, les pesticides et les engrais synthétiques.

S’il avait déjà compris que son sol ne devait jamais rester nu et qu’il fallait le couvrir en permanence pour y injecter du carbone grâce à la photosynthèse des plantes, il lui fallait par ailleurs arrêter de déstocker ce carbone durement gagné, à chaque fois qu’il travaillait le sol. Il y a trois ans, il fait le grand saut et arrête le labour profond.

Les secrets d’un bilan séquestrateur de carbone ?

mercredi 12 août 2020

Les pommes de terre bio zéro phyto sont arrivées

Un agriculteur fait pousser un hectare de pommes de terre « bio zéro phyto ».

 

A Jauche, l’agriculteur Eddy Hermans n’en n’est pas à ses premiers projets pour tenter de diversifier sa ferme, de rencontrer les attentes des consommateurs et les siennes aussi. Tester de nouveaux débouchés, tenter des nouvelles cultures, des nouveaux modes de production plus respectueux de l’environnement, tout en restant rentable. Une partie de ses terres sont cultivées sous le label bio. Deux hectares sont également consacrés au maraîchage. Et voilà que depuis un an, Eddy Hermans tente un hectare de pomme de terre bio zéro phyto destinée à la consommation, en vente directe.

lundi 15 juin 2020

Une équation pour diminuer les pesticides

[formation digitale + conseil indépendant + économie = diminution des pesticides]
  • Un webinaire pour les agriculteurs en pleine heure de table, il fallait oser.
  • Proposer un outil de diagnostique qui permet à l'agriculteur de se comparer à ses voisins tout en restant chez lui, c'est éclairant.
  • Avec au final des économies de fuel, d'engrais et de pesticides, là, on se crée de la marge pour avancer.
  • Et en prospective, une régénération du sol et une séquestration de carbone, nous voilà carrément aux portes de l'agroécologie.
Vous avez raté ce webinaire ? Je vous raconte ce moment dans L'Avenir :

Webinaire de présentation de l'outil mySoilcapital

vendredi 31 janvier 2020

La première cartographie mondiale des vers de terre


Un projet faramineux vient de voir le jour. 140 chercheurs du monde entier avec pour point commun « l’amour des vers de terre » ont uni leurs connaissances pour construire une énorme base de données, répertoriant les vers de terre observés lors d’études scientifiques. Premier résultat sorti : une carte du monde pointant l’abondance ainsi que la diversité des espèces observées. Cela fait pas moins de 7000 sites sur lesquels les vers de terre ont été étudiés dans 57 pays. Cette étude est tellement énorme, que la prestigieuse revue Science, vient d’en faire la page de couverture de son dernier numéro.
Découvrez les conclusions de cette étude, de manière vulgarisée, dans l'article rédigé pour la revue TCS.
Lire l'article ici
Et en bonus : le récit d'une activité de comptage des vers de terre menée avec des enfants de 5 à 8 ans chez un agriculteur. Ca se passe sur mon deuxième blog consacré exclusivement à l'agriculture de conservation des sols.

Auteur Frederique Hupin

vendredi 10 janvier 2020

Référentiel du vivre ensemble

Le citoyen lambda n’est plus du tout connecté avec la campagne et le monde agricole. Des incompréhensions naissent. Et pourtant, il suffit parfois d’expliquer simplement les choses pour désamorcer toute une série de conflits potentiels. Un outil vient d'être publié afin d'aider les communes, citoyens et agriculteurs à agir : le "Référentiel du vivre ensemble". Il a été présenté aux agriculteurs de la commune de Chaumont-Gistoux. Une histoire, parmi d'autres possibles, relatée dans L'Avenir du 23 décembre 2019.

Se procurer le référentiel.



mercredi 8 janvier 2020

Louvain Coworking Space

Un nouvel écosystème est né dans le monde du travail : celui du coworking.
Ecosystème = Ensemble composé d’un environnement donné et de toutes les espèces qui y vivent. Voici mon dernier article paru dans L'Avenir Brabant Wallon sur le Louvain Coworking Space.


Marina Evaristo


lundi 18 novembre 2019

Manger 2 oeufs par jour pendant 3 mois ... pour la science

J'aurai mangé 180 oeufs en 3 mois !

Je fais partie des volontaires d'une étude sur les oeufs. Je mange ces oeufs depuis 2 mois. Je me sens en pleine forme. J'ai même un peu maigri car les oeufs augmentent la sensation de satiété. On pourrait manger jusqu'à 4 oeufs par jour sans soucis. Excepté pour un très faible % de la population dont le métabolisme du cholestérol est défaillant. Mais ça se vérifie très vite.
Et côté bilan environnemental énergétique et protéique, c'est très bon. 

Cette étude nécessite quatre-vingts volontaires afin de valider les propriétés anti-inflammatoire et antidiabétique de ces œufs. Les scientifiques en cherchent encore. Pour faire partie des volontaires de l’étude: www.cicn.be/participer/etude-oil4egg



lundi 2 septembre 2019

Renouveler sa phytolicence

C'est la rentrée des classes pour les agriculteurs aussi. Il est temps pour certains de retourner en formation. La première échéance phytolicence arrive à grands pas. Laurence Janssens, coordinatrice de l'ASBL CORDER, fait le point dans une interview parue dans L'Avenir.
Zoom sur l'article.


mercredi 31 juillet 2019

Réduire les pesticides grâce aux systèmes d'avertissements








Cet agriculteur de Orp-Jauche réduit jusqu’à 50 % ses pesticides par rapport aux traitements systématiques. Il utilise les avertissements du CePiCOP et ses propres observations de terrain pour raisonner ses traitements phytosanitaires.


Les conseils du CePiCOP sont publiés dans la presse agricole, on peut également les recevoir gratuitement par mail. Sur les 6.300 agriculteurs wallons cultivant des céréales, 2.034 agriculteurs sont abonnés en direct au système d’avertissements.


D'autres systèmes d'avertissements existent également en Wallonie pour les autres cultures. Certains sont également fournis par des firmes privées (françaises entre autres). 


Télécharger l'article complet publié dans L'Avenir Brabant-wallon.