jeudi 2 mai 2019

Semer aujourd'hui l'agriculture de demain - Planting the seeds of tomorrow's agriculture

Le système alimentaire de demain n’appartient pas soit aux agriculteurs soit aux consommateurs, les deux publics doivent se rejoindre et collaborer. Pour cela, la première étape est de se connaître afin de se comprendre. Partons pour une balade au cœur du monde agricole chez un agriculteur belge déjà en route vers l’agriculture telle qu’elle pourrait être en 2049 : l’agroécologie.

Cet article m'a été commandé par Le Green European Journal à l'occasion de la rédaction d'un numéro spécial prospectif sur ce que pourrait être l'Europe en 2049. L'ensemble de ce numéro peut être consulté ici.

Green European Journal

Beyond any one theme, the complete edition looks forward to imagine the Europe(s) to be in 2049. From the evolution of the internet and the ongoing reinvention of monetary systems to landscapes and everyday routines shaped by the climate crisis, this collection of essays, stories, and interviews seeks to capture life and society in 2049. 

samedi 30 mars 2019

Gestion des sols : un outil pour le climat ?

On sait que l'agriculture ne pourra pas sauver la planète des problèmes climatiques, mais néanmoins, l'agriculture de conservation des sols, l'agriculture régénérative, l'agroécologie peuvent participer à stocker de manière non négligeable du carbone dans les sols.
Le kot étudiant "Le Semeur" a pour objectif de soutenir le monde agricole et de diffuser des messages positifs à son encontre. Ils organisaient une conférence le 2 avril 2019 à Louvain-la-Neuve autour du sujet "Gestion des sols, un objectif pour le climat".



Frederique Hupin

Trois conférenciers se sont succédés avant de laisser large place aux débats : un chercheur, un consultant agricole et un agriculteur.

Brieuc Hardy est bioingénieur de l’UCL (Environnement – ressources en eau et en sol). Il a été assistant facultaire en sciences du sol à l’UCL de 2011 à 2017, mandat au cours duquel il a réalisé une thèse de doctorat sur l’effet des matières organiques carbonisées sur la fertilité du sol. Il travaille actuellement comme responsable de projet et d’expérimentations au centre de recherches agronomiques de Wallonie (CRA-W) sur la fertilité des sols en agriculture biologique.
Il a expliqué :
  • Le rôle des sols dans le cycle du carbone (contexte global sur fond de changement climatique, mention de l’initiative 4 pour 1000)
  • Les grandes fonctions de la matière organique dans les sols
  • Les mécanismes de stabilisation et de déstockage de la matière organique des sols
  • L’effet des pratiques agricoles sur le stockage de la matière organique
Après la mise en contexte, il a axé son exposé sur des études régionales faisant le lien entre l’occupation du sol, les conditions de sol et les pratiques agricoles sur le stockage de MO dans les sols.

Nicolas Verschuere est bioingénieur de l'UCL. Il est co-fondateur et COO de la société Soil Capital et expert en agriculture régénérative. Grâce à un diaporama riche en photographies de terrain, il a exposé ses nombreuses expériences de régénération de sols agricoles à l'étranger.

Charles Bernard Heger est agriculteur dans la région de Namur. Il pratique l'agriculture de conservation des sols depuis 15 ans et est également président de l'ASBL Greenotec. Il a récemment converti une partie de son exploitation à l'agriculture biologique. Il nous a parler de son expérience pratique, de la différence entre ces deux modes de gestion et de leurs implications sur l'environnement.

Frédérique Hupin, bioingénieur de l'UCL et journaliste spécialisée en agriculture de conservation des sols, a animé les débats. 

Dans la salle, une soixantaine de personnes : des agriculteurs, des étudiants, des professeurs, des personnes issues de l'administration de l'environnement et de l'agriculture ou d'ASBL de vulgarisation en la matière. Tous furent conquis par la formule : une heure pour les trois petites conférences suivie d'une heure de riches débats profitant de l'expertise présente, à la fois sur la scène et à la fois dans le publique.

La conférence a été filmée par Vincent Gobbe (Comité Jean Pain et président d'honneur de Nature et Progrès) et sera bientôt disponible.

mardi 5 mars 2019

Le plus gros projet agroforestier jamais implanté en Brabant-wallon vient de voir le jour


La moitié des espèces d’insectes sont en déclin dans le monde entier. La faute au changement climatique, au manque d’habitats pour les insectes, aux modes de production de l’alimentation utilisant les pesticides en grandes quantités. L’agriculture wallonne bouge, tirée vers le changement par quelques agriculteurs éco-novateurs. Claude Henricot, agriculteur à Mont-st-Guibert, en fait partie. Il vient de planter 140 arbres et 1800 arbustes sur une parcelle de 12 hectares de culture.

Du bois d’œuvre : Noyer, Merisier, Aulne, Alisier terminal, Chêne sessile, Poirier commun, Erable plane. Et des arbustes de haies : Aubépine, Charme, Cornouiller, Eglantier, Bourdaine, Viorne aubier, Néflier, Cognassier, Erable champêtre, Framboisier, Groseillers rouge, noir et à maquereaux.


Claude Henricot

Apival





mardi 22 janvier 2019

Prendre soin du sol diminue le changement climatique

Qui l'eut crû, il y a 20 ans quand fut lancé le premier numéro de la revue TCS (techniques culturales simplifiées), que l'on pourrait un jour en arriver à une telle conclusion ? 
Prendre soin du sol diminue l'impact de l'agriculture sur les changements climatiques !
Comment ? Je vous laisse le découvrir dans cet article "bilan" rédigé à l'occasion de la publication du numéro 100 de la revue TCS. #Agroecologie #4pour1000 #IPBES #GIEC #fairepleuvoir
Télécharger l'article complet (4 pages).

Techniques Culturales Simplifiées
Préserver son sol est la base de toute agriculture qui dure


mercredi 26 décembre 2018

Les agricultures libérées

Je cotoie de plus en plus d'agriculteurs créatifs en recherche de solutions inspirées de la nature. Ils partagent leur connaissances, leurs réussites, leurs échecs, sans masque, sans autre but que d'évoluer. Ils travaillent ensemble et pourtant ils n'ont pas de chef. 
Ils ont tous les jours des décisions à prendre extrêmement impactantes sur leur revenu, remplies d'inconnues liées au marché et à la météo. Ils pratiquent l'agriculture de conservation des sols, l'agriculture régénérative, l'agroécologie ou des dérivés. 

Ils mettent en place, sans le savoir, le management des nouvelles entreprises (opales, libérées, agiles, ...). Voici mon dernier article à ce sujet.

Je vous souhaite des fêtes inspirantes, et une année 2019 inspirées.

mardi 20 novembre 2018

Des oiseaux au resto

Quand un passionné d'oiseaux rencontre une passionnée de la restauration, cela donne des oiseaux qui s'invitent au resto.


mercredi 31 octobre 2018

Une ferme, paradis des oiseaux et de la biodiversité

Un Airbnb, à la ferme et pour les oiseaux, c'est à la ferme Henricot. Comment cet agriculteur a réussi à accueillir autant d'oiseaux alors qu'ailleurs la biodiversité décline, tout en continuant de produire et d'être économiquement efficient ? Découvrez-le dans cet article publié dans L'Avenir.
Et si vous avez déjà une approche agricole, vous pouvez aller plus loin en lisant un deuxième article sur le portail de l'agriculture de conservation des sols.

biodiversité oiseaux

lundi 10 septembre 2018

Théâtre à la ferme

Et finalement, l'agriculture, ça sert à quoi ?
Ce vendredi 7 septembre, une pièce de théâtre jouée dans le hangar de la ferme des noyers à Corroy-le-Grand a réuni 400 spectateurs.
 
Si vous n'avez pas eu l'occasion d'être présent, découvrez le point de vue de Nicolas Braibant, agriculteur initiateur de cet événement, dans L'Avenir BW (article ci-dessous téléchargeable ici) et lisez son discours d'introduction à la pièce dans mon carnet sur la tribune de l'agriculture de conservation ("La communication comme arme blanche").
Nicolas Braibant

jeudi 9 août 2018

Un bateau ambulance pour les femmes enceintes


L’association Mothers & Midwives Support (MMS) lance un crowdfunding pour acheter un bateau ambulance qui acheminera les femmes enceintes vers l'hôpital. 

Des navigatrices souhaitant donner du sens à leur passion ont décidé de supporter MMS dans cette récolte de fond et naviguent ensemble au nom de l'association.
Equipage féminin
 Mais qui est cette association et qui est sa fondatrice ? Lire l'article complet.